DOMINIQUE A
THEATRE D'HEROUVILLE


Au départ, une guitare
Au départ de La fragilité, il y a une guitare acoustique : une guitare achetée à l’époque de La mémoire neuve1, une guitare bon marché. Usée par les années et les tournées, la rosace explosée d’y avoir tant accueilli les rythmes tendus d’« Antonia »2, la guitare reposait depuis plusieurs années dans le coin d’une pièce de sa maison. Pour La fragilité, Dominique A l’a retrouvée. Il a recommencé d’en jouer telle quelle, sans songer à en remplacer les cordes de nylon fatiguées, voire même à la remplacer tout court par une guitare au son plus noble, à la condition plus fraîche. Sa sonorité un peu brute, presque rudimentaire, a finalement offert au disque sa couleur, son humeur : une douceur qui ne verse pas pour autant dans la joliesse, une rondeur qui rechigne, une simplicité qui rapproche. […]

 

1La mémoire neuve, troisième album de Dominique A, paraît en 1995
2« Antonia » est une chanson du cinquième album de Dominique A (2001)






Partagez le concert autour de vous